Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2009

Ca c'est moi

Bien sûr, j'ai choisi quelques photos qui me mettent le moins à mon désavantage.

Delph_1.jpg
A l'arrivée des 20km de Paris, en octobre dernier

Faut dire que j'ai quelques complexes situés dans la partie inférieure de mon corps.

065 Delphine au sommet Chard du Beurre.JPG
Aux sports d'hiver l'an passé après avoir gravi à pieds une montagne (alors que des raquettes n'auraient pas été un luxe). On pourra remarquer mon magnifique bronzage!

C'est sûr, j'ai pas le physique de ces 'gringalettes' de coureuses à pied qui vont vite.

Moi avant, je faisais un sport de physiques, où on se touche, ou on prend des coups et où on peut compter ses bleus après le match sous la douche. Alors, là oui, mon physique était un avantage. Maintenant c'est fini.

 

01/09/2008

Parlons un peu de moi....

... oui c'est ça, parlons de moi puisqu'il s'agit du thème de ce blog.

Alors je suis une fifille, même si j'en ai dépassé l'âge (31 ans depuis peu). Mes mensurations?, ça c'est trop personnel mais je suis grande, côté poids, je suis à +2kg par rapport au poids que j'avais il y a 8 ans quand j'ai commencé à travailler. A part ça, je ne dirai rien (un peu de pudeur!).

Mon travail, justement, c'est pas toujours simple car je fais beaucoup de déplacements en France ou à l'étranger (entre 100 et 120 jours par an) ce qui limite forcément la pratique de ma nouvelle passion : la course à pied.

Pendant 16 ans, j'ai fait du handball de manière assidue et passionée, mais en avançant en âge et en maturité, je n'arrive plus à trouver une équipe qui me corresponde, soit c'est une équipe mais sans esprit d'équipe, soit c'est une équipe avec une super ambiance mais avec aucune ambition sportive. Ceci combiné avec ma présence pas toujours régulière, j'ai préféré arrêté l'année dernière. Comme j'ai un bon coup de fourchette, l'inactivité aurait pu avoir sur moi des conséquences dévastatrices. En l'occurence, je me suis porté vers la course à pieds car c'est le sport le moins contraignant que je connaisse (pas d'horaire, besoin de personne, en cas d'échec pas de responsable hormis soi même). Après toutes ces années de sport co, c'est bien le meilleur choix que je pouvais faire.

[N'empêche qu'on est champions olympique de hand, vive les Experts!!].

Donc j'ai commencé à courir en Mai 2007 en faisant le 'petit tour' en partant de chez moi (2,4km) et sans m'arrêter mais en étant morte à l'arrivée même en allant doucement. Et puis après je suis passé au 'grand tour' (3,7km) qui a été assez vite débaptisé en 'moyen tour', le 'grand tour' faisant ensuite 4,5km. Enfin bref, de fil en aiguille, un jour j'ai fait le 'giga grand tour' sans m'arrêter (7,1km) en 51minutes. Rien d'affolant dans la moyenne, mais quelle fierté j'ai eu ce jour là, surtout que j'avais entraînement de hand le soir même et que j'en ai parlé à tout le monde.

A la base, je souhaitais faire la course de 10km qui part de sous mes fenêtres mais elle a été annulée, alors pour ne pas avoir fait tous ces efforts pour rien, j'ai cherché une autre course qui pourrait être sympa, et j'ai trouvé les 20km de Paris. C'est pas rien 20km mais avec une préparation pas toujours rigoureuse, j'ai quand même fini. Le temps, c'était pas le plus important, la joie de finir, ça c'était essentiel. Comme une bonne madeleine que je suis, j'ai versé ma petite larme à l'arrivée. Allez faire comprendre à mon Homme, que c'était pas parce que j'avais mal que je pleurais mais juste parce que j'étais contente...

Depuis j'ai attrapé le virus et j'ai fait plein d'autres courses, mais je ne raconterai pas ici ses souvenirs (super souvenirs même). J'ai deux échéances bientôt :

- le semi marathon de Stockholm le 06/09 (je pars en vacances là-bas)

- les 20km de Paris le 12/10

En attendant, je me prépare, et donc maintenant, je relate mes petites histoires ici...