Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2009

Semaine en retrait

Bonjour, dis donc, cela faisait longtemps que je n'étais pas passée par là.

Forcément, je suis toujours blessée, donc je ne fais rien, donc, je n'ai pas grand chose à raconter. Forcément.

J'avais imaginé reprendre dimanche, mais je pense que c'est trop tôt. Rien que de faire quelques foulées pour attraper le bus et mon mollet me fait souffrir, alors faire une vraie sortie, je n'ose même pas y penser.

Et puis, ces dernier temps, j'étais en formation à Tataouine. Et Tataouine, c'est loin... En moyenne, je me suis tapée 4h de transport par jour pendant 3 jours. Je pourrais vous parler de mon manque de chance qui fait qu'en formation, il arrive toujours une tuile (une explosion de gaz dans la rue la dernière fois, un incendie de bus cette fois ci) mais bon, je voudrais conjurer la malchance en l'ignorant. Tout ça pour dire que mon PC a fait aussi sa coupure, il a repris en pleine forme maintenant!

La formation en elle même était intéressante et bien faite. Et heureusement parce que c'était un sujet pour lequel je n'ai aucune affinité, un truc que je ne veux pas faire et que je ne veux toujours pas faire : le management de projet.

Dimanche dernier, mon Chéri a participé à la Voie Royale, à St Denis. Il a couru dans le Stade de France. Comment j'aurai voulu y être aussi, rien que pouvoir dire, "moi aussi je ...".

100_5202.JPG

Ce sera peut être pour une autre fois.

Dernier petit message à la marathonienne (Valérie) et au marathonien (Izhonu) de ce week-end : Bon courage, bonne force et prenez du plaisir!

 

10/10/2009

Prépa

Hier soir quand je suis rentrée à la maison, j'avais un bôô bouquet qui m'attendait. Si c'est pas mignon ça...

100_5169.JPG

Et puis cet aprèm, on est aller chercher nos dossards. Alors maintenant, j'ai ma puce, mon dossard, mon tee-shirt, je viens de manger des pâtes. Je vais sûrement manger aussi une banane. Et puis après dodo. Et puis après, ... on verra.

100_5173.JPG

A (presque) star is born ...

... and is already dead!!

Vous vous souvenez, il y a deux semaines, j'ai fait la Course des Terrils dans le Nord?

Et bien, la Voix du Nord avec les résultats m'a été envoyé à la maison. Et on parle de moi dans l'article. Pas en termes élogieux, mais c'est quand même sur moi, il y a peu de doute...

Le passage de l'article :

"Quelques lâchés traînent encore derrière. Ce qui suscite l'ironie d'un promeneur à l'égard d'une concurrente à la peine, les mains sur les cuisses, le visage et le tee-shirt jaune noircis par la poussière du terril. "Vous ne feriez pas dans le ramonage par hasard?", lui lance-t-il d'un air amusé.

En guise de réponse, juste un sourire. Pas la force d'en rajouter plus. Son calvaire est loin d'être terminé. Il lui reste encore la descente... et quelques bornes."

Bon...., bon.... par contre toujours pas de photo.

La vraie bonne chose dans cette histoire, c'est que pour voir cet article, je suis rentrée à la maison.

La deuxième chose, c'est aussi que j'ai été approuvée dans mes démarches contre la pseudo stratégie dont je parlais la dernière fois (je crois qu'elle va bien me plaire ma toute nouvelle chef de mon chef qui n'est arrivée que depuis deux semaines et que je n'ai croisée que deux fois).

Ca va mieux, il manque juste une bonne grosse éclaircie d'environ 3h demain matin, pour que tout soit nickel et qu'ensuite je n'ai plus que moi à encourager (ou pester).

08/10/2009

Le moral dans les chaussettes

Je suis toujours en déplacement, et cela commence à me gaver. Deux semaines, c'est ma limite de tolérance. Et deux semaines, c'est demain, et cela me gave... Heureusement que je rentre!

J'ai pas couru depuis dimanche, et ça aussi cela me gave, en plus d'ici à dimanche, je ne ferai rien non plus... Heureusement, que c'est ma semaine de jus d'avant course, sinon cela aurait été pire!

J'ai mal au bide, au crâne, j'ai peut être même de la température. J'ai quasiment rien mangé depuis hier midi parce que ça passe pas. Et cela me gave aussi!

Mais le pire, c'est que je prends tout trop à coeur. Dans ce cas précis, il faut comprendre : tout=travail. Ca me gave de voir que pour une pseudo stratégie d'entreprise, on va mettre en l'air les liens que moi (et les autres qui travaillent avec moi) avont réussi à nouer avec notre client. Cela me gave de me mettre dans cet état pour ça, pour quelques personnes qui font du raisonnement à court terme alors que dans notre domaine d'activité, il faut raisonner à long terme. Et ça me gave encore plus de voir, que ce client, il est prêt à discuter avec nous sur le sujet pour une vision à long terme. Et que notre seule réponse, c'est                         (un grand blanc, car on ne fait rien!!!). Ca me gave d'être en face de ce client (que j'adore) et de ne pas pouvoir lui donner de réponse sur notre stratégie car on part du principe que c'est impossible. Cela me gave de ne même pas essayer!

Cela me gave de pleurer pour ça, toute seule devant mon ordi dans ma chambre d'hôtel et d'envoyer des mails lapidaires à mes collègues en mettant mes N+1 et N+2 en destinataire. Plus qu'un niveau et j'en parle au DG... Et le pire, ce n'est même pas que je veux que l'on suive mon avis, je veux juste que l'on étudie les pistes, que l'on fasse des cotations, des scénarios et surtout que l'on en discute avec notre client. C'est pas demander grand chose, non?

Et je ne parle même pas du courrier que je voulais envoyer à ce client pour le remercier de nous avoir choisi pour ce contrat (puisqu'il arrive à terme) et que personne ne veux envoyer pour toujours cette pseudo stratégie. Je voulais juste dire merci et faire un retour d'expérience sur notre changement d'équipement. C'est pas là lune, non?

Cela n'a pas grand chose à voir avec la CAP, tout ça. Sauf peut être qu'il faut persévérer pour avancer malgré les détraqueurs...

En tout cas, ce soir, ça va pas...