Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2010

Une fin de semaine chargée

Le bilan de ma séance d'hier soir est plutôt mitigée.

D'un côté, il faisait beau, je me sentais bien, ma douleur au genou devient de moins en moins forte (sauf que la croûte qui sèche tire quand je le plie).

D'un autre côté, j'ai eu du mal et en + je n'ai pas réussi à respecter les vitesses que je devais tenir. Pour les parties de récup, pas de problème, mais les parties plus vite...

Au final, j'ai fait 6x4' (que j'ai tenu à allure 10km, alors que je devais aller plus vite) et 1km à allure marathon pour finir (que j'ai fait trop vite!).

1h05   9,5km   8,8km/h   pas de cardio

Pour la suite, je ferai jeudi matin ma sortie longue (j'ai posé ma matinée) et dimanche matin, j'ai les 12km du Lyon Urban Trail qui m'attendent. Et ensuite, je pars en déplacement pour 2 ou 3 semaines...

Le parcours :

LUT parcours.JPG

Le dénivellé (400m D+) :

LUT dénivellé.jpg

23/03/2010

Toute une semaine au programme

Ces quelques derniers jours ont été très chargés pour moi, je n'arrive (presque) même plus à me dégager du temps pour ne rien à faire...

Le 18/03 : en soirée, je vais enfin rencontrer mon cher voisin avec qui je dois courir l'Eco Trail deux jours plus tard. On fait une petite sortie qui correspond globalement à celle de mon plan, sauf que l'allure n'est pas du tout respectée. On va trop viiiiiiite!!!!!!!! J'ai mis mes 'chaussures qui donnent des cloques', et mon genou ne dit trop rien, je le sens bien mais pas trop.

45'   6,71km   8,9km/h   pas de cardio

 

Le 19/03 : rien, nada, ... je me repose

 

Le 20/03 : L'Eco Trail de Paris, toute petite formule. Seulement 18km par rapport aux grands de 50km et 80km, c'est rien.

Bon alors qu'en dire?

J'ai bien aimé la formule de la course, courir en binôme avec quelqu'un, c'est sympa. En plus, il ne m'a vraiment pas mis la pression, et ça c'est vraiment cool! Encore merci à lui.

J'ai bien aimé le début du parcours, même s'il y avait de la gadoue et des côtes...

J'ai moins bien aimé la fin du parcours sur les quais de Seine coincé entre des zones de chantiers et des voies de circulation...

J'ai pas aimé mon incapacité à grimper les côtes, et mon coup de mou de la deuxième partie qui était toute plate...

J'ai pas aimé du tout mon roulé-boulé à 500m de l'arrivée... Surtout que je suis tombée sur mon genou douloureux. Au final, j'ai un coude tout écorché et un peu bleu, et un genou bien écorché et tout bleu...

2h13   18km   8,1km/h   pas de cardio

 

Le 21/03 : c'est le printemps et j'ai envie de sortir. On va finalement passer l'après-midi à l'hippodrome d'Auteuil. On restera debout ou à marcher quasiment toute la journée mais tout va bien, aucune douleur particulière, sauf pour plier le genou parce que la croute qui s'est formée est sèche et tire sur la peau.

On aura été de piètres parieurs, sur 12 paris, on a gagné deux fois, et vraiment des misères. En conclusion : on n'est pas milliardaire, il faut que l'on reprenne le travail le lendemain.

 

Le 22/03 : après une dure journée de formation qui ne me servira à rien et qui n'est même pas intéressante, je pars pour ma sortie du jour, la S6J1, au programme 15' d'échauffement + 40' en endurance. Je pars de nuit et seule. Cela fait longtemps que je n'avais pas fait cela, et je ne le referai pas avant longtemps, c'est bon, je me rappellerai de la leçon : 6 bonhommes m'ont adressée la parole et pas pour me dire simplement bonsoir...

  1. On commence par un jeune, qui m'interpelle de l'autre côté de la rue : "Allez l'Algérie". J'ai pas trop compris pourquoi. Je veux bien croire qu'en ce moment, ma peau est plutôt mate, mais à part çà?
  2. On continue avec deux vieux avec des regards vicelards, qui m'ont bien détaillée le temps que j'arrive à leur niveau et que je passe devant eux. Je ne me suis pas retournée pour voir s'ils ont fini leur inspection de dos, mais cela ne m'étonnerait pas... Et ils m'ont baragouiné des trucs dans une langue que j'ai pas compris...
  3. On poursuit avec un type dans un fauteuil roulant qui m'a aussi dit des trucs quand je suis passée devant lui. Là aussi, j'ai pas compris...
  4. Ensuite, encore un jeune, qui m'a souhaité bon courage.
  5. Et pour finir, un jeune qui était à l'arrêt de bus, qui m'a accompagnée sur quelques foulées en me demandant ce que je faisais ('je cours, patate!').

Et après, faut pas s'étonner que j'aime pas courir seule de nuit. Faut pas s'étonner non plus que j'ai couru trop vite et pas régulièrement.

55'   8,04km   8,8km/h   pas de cardio

Côté genou, j'avais mis mes 'vieilles chaussures aérées'. J'ai eu un peu mal. Et je la joue au Dr House : Est-ce que le symptôme de la croute qui sèche et de l'hématome ne cacherait pas un autre symptôme?

18/03/2010

Chaussures, neuves, vieilles ...

Et bien vous savez quoi? Cela va mieux! Parce que mes douleurs de genou sont certainement liées à mes chaussures. Hier soir j'ai fait un test en remettant mes vieilles, et bien sûr que j'ai encore un peu mal, mais la douleur n'est pas remontée en flèche.

Alors bien sûr que la raison aurait voulu que je ne fasse pas un essai mais que j'attente davantage...

Alors bien sûr, la raison aurait voulu que je ne courre pas longtemps...

Alors bien sûr, la raison aurait voulu que je fasse au moins quelque chose de facile... Ah, bah tiens, ça je l'ai au moins respecté : doucement et sur terrain souple!

1h15   10,4km   8,3km   pas de cardio  avec 2,5km à allure objectif marathon pour finir

Conclusions :

  1. mes nouvelles runnings => au placard (ou au pire pour faire de la peinture), dommage je les avais achetées dans l'optique du marathon!
  2. et dès que possible, visite des magasins pour acheter des remplaçantes : j'ai une paire vraiment trop vieille qui ne tiendra pas encore deux mois et une autre un peu moins vieille qui me donne des cloques énormes dès que je dépasse l'heure de course.

16/03/2010

Moral dans les chaussettes

Sans titre.JPGJe suis revenue de ma semaine d'"exil" depuis déjà samedi, mais comme je n'ai pas trop le moral, je n'étais pas repassée par ici, ni consultée quoi que ce oit lié à la course à pied d'ailleurs. Aujourd'hui, cela va mieux, donc...

Tout avais pourtant bien commencé : samedi retour à la maison, un presque rendez-vous avec mon voisin avec qui je dois faire l'Eco Trail de Paris samedi prochain mais que je n'ai jamais vu (au final pas de rencontre au vu de nos obligations personnelles respectives), une sortie assez longue avec un bon rythme, ...

1h36   13,8km   8,6km/h   pas de cardio mais avec 9km en continu à allure objectif marathon (ou presque)

Mais ensuite... Pfff, un mal au genou pas possible. Tant qu'il était chaud, ce n'était qu'une gêne, mais après être restée à table sans bouger pendant un long moment, la remise en route pour simplement marcher a été douloureuse au possible.

Du coup, je me vois embarquée dans un scénario catastrophe : trop mal pour courir = arrêt de la prépa, pas de prépa = pas de marathon. Enfin bref, tous mes objectifs s'envolent d'un coup.

Aujourd'hui, j'ai moins mal et je remarche sans boitiller. Je sens encore une douleur, il ne faut pas rêver que cela se soit guéri en si peu de temps, mais elle est plus tenue. Donc aujourd'hui, je ne fais rien et demain j'aviserai. J'ai peut être une explication à cette apparition soudaine : j'ai commencée à avoir mal (de un peu à beaucoup) à peu près depuis que je mets ma nouvelle paire de runnings. Comme j'ai gardé mes vieilles, je vais les ressortir et voir le résultat.

J'espère que c'est cela!!