Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2010

La deuz' du week-end

Aujourd'hui, j'aurai pu aller faire une course pas très loin de chez moi (il me faut 20' en courant pour y aller). Mais voilà, c'était à 9h30, il pleuvait et c'était une course de type 'trail'. Alors, j'avoue que galoper dans la boue, ce n'était pas bien tentant ce matin, et en tout cas pas autant que ma couette bien chaude.

Je suis quand même aller courir, mais plus tard dans la journée. Au départ, j'avais les jambes lourdes, un reste de la séance de la veille sûrement, puis doucement, cela a disparu. Même si je n'étais pas partie pour ça, cela a été une séance de travail du 'mental'. Qu'est ce qu'elle était longue cette ligne droite de 4km avec vent de face, légère pluie et léger faux-plat montant!

Finalement, cela l'a fait et j'ai réussi à accélérer sur la fin, une fois la ligne droite passée, ce qui est plutôt bon signe. J'avais choisi de ne pas prendre mon chrono sur cette sortie, cela faisait longtemps que je n'avais pas fait ce parcours, mais je connais sa distance, alors c'est l'esprit et le poignet léger que je suis partie.

1h07   10,2km   9,1km/h   6/10

La bonne surprise en arrivant à la maison, c'est que je n'étais qu'à 1'30 au dessus de mon record sur ce parcours. Si j'avais su, j'aurais fait un effort pour accélérer plus tôt.

Il me reste 144km à faire cette année pour en faire autant que l'année dernière. Y arriverais-je?

20/11/2010

Youpie (ou presque!) du fractionné

Les sensations au départ de la sortie de ce matin : mauvaises. Très mauvaises. Comme à chaque fois que je pars courir juste après m'être levée. Je n'y peux pas grand chose, dans ces cas là, c'est toujours comme ça.

Mais j'y vais quand même. C'est que j'ai une séance de fractionné qui m'attend, alors bonnes sensations ou pas, j'y vais. Il fait beau, le sol de mon parc préféré n'est pas un terrain de boue, c'est génial!

Donc au programme, fractionné. Mais long, le fractionné, une petite pyramide : 0,5 - 1 - 1,5 - 1 - 0,5 - 0,5km avec des récupérations de 500m. J'ai tenu des vitesses à peu près toujours constantes sur chacune des séries, une bonne vitesse même pour moi.

En revanche, le point noir, c'est que pour 1 heure de course, je suis partie 1h10... J'ai arrêté ma séance plusieurs fois parce que je n'arrivais pas à me remettre des fractions. J'ai le bon rythme dans les jambes, mais plus dans le reste du corps, il n'est plus habitué à ce type de séance. C'est dommage, parce que j'aime bien le fractionné long comme ça.

1h   9,5km   9,5km/h   5/10 (à cause des arrêts...)

17/11/2010

Je veux faire du fractionné!!

Quand je débute une séance, je sais assez rapidement si ce sera une 'bonne' ou une 'mauvaise', je le sens dans mes jambes, dans mes articulations, dans mon souffle et dans mes tripes.

Alors hier soir, je l'ai tout de suite senti que j'avais la patate et que j'aurai pu faire le tour du monde (j'exagères...). Je le sentais...

D'un autre côté, je sentais aussi mon genou. Depuis un bon moment et pour plein de bonnes raisons, je ne cours plus que sur bitûme et ça cela ne me va pas trop. Du coup, depuis un bon moment aussi, j'évite le fractionné et les séances trop 'actives' et j'en ai marre. J'aurai jamais cru dire ça, moi, un jour, mais JE VEUX FAIRE DU FRACTIONNE.

JE VEUX FAIRE DU FRACTIONNE!!! JE VEUX FAIRE DU FRACTIONNE!!!

2075693304_2f16aa3a85.jpgMa séance du soir s'est donc tout naturellement transformée en sortie longue pour extraire toute cette énergie que j'avais en moi. Je suis restée à courir sur les quais de Saône (je suis encooore à Chalon), en faisant des allers-retours pour être dans des zones éclairées. C'était bien agréable surtout que je n'ai eu aucune difficulté lors de cette séance, il y avait un tout petit vent frais qui piquait le nez, la bouche et les poumons, mais c'était très, très loin, d'être désagréable.

1h30   13,5km   9,0km/h   8/10

J'ai même été plus vite dans la dernière demi-heure (avec pour objectif de faire 13,5km!), ce qui prouve bien que j'avais de l'énergie en rab'. Seul point négatif, j'ai eu faim, à en entendre gargouiller mon ventre, c'est pas peu dire. D'un autre côté, c'est un peu ma faute, je pars courir sans rien, ni eau, ni nourriture, rien, si ce n'est la clé de ma chambre d'hôtel que je garde à la main et qui est mon 'arme anti-agression chalonnaise', vu son poids si quelqu'un essaie de me toucher, il finira par avoir mal...

14/11/2010

A oublier

La sortie du jour, on l'oublie. D'accord?

Pluie, vent, pas de souffle, mal aux genoux. On oublie.

45'   6,4km   8,5km/h   3/10 (1 pour les chaussures et 2 pour les calories qui ne finiront pas dans mon popotin)