Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2011

Fin de week-end à Vincennes

Mardi : 1h03   10km   9.5km/h  7/10

Je me sens bien, je fais une séance au feeling, sans rien surveiller, ni puls, ni allure et cela me plaît. Seul problème, j'ai trop serré un de mes lacets et je m'arrête à mi-sortie pour donner un peu de mou et attendre que les fourmis partent.

Mercredi : 1h30   12.87km   8.6km/h   6/10

Là, j'essaie de contrôler mes puls et de ne pas monter trop haut. Au bout de 20', je marche, j'suis trop haut, arghhh! Au bout de 40', pareil. J'ai un caillou dans la chaussure aussi. Je m'arrête, remets tout en place et je laisse tomber ma surveillane et fait comme j'ai envie. Du coup, ma vitesse augmente et mes puls aussi (tant pis : +10) pour le reste de la sortie.

Vendredi : 55'   8.55km   9.3km/h   8/10

Super sortie, au feeling. Il fait frais, je revis...

Dimanche : Course du Chateau de Vincennes

Le week-end a eu des airs Vincennois. Samedi en tout début d'apres-midi, retrait du dossard. Puis dans le reste de l'après-midi, et pour ne pas dire que l'on a juste pris pour la voiture pour les dossards, on est allé ensuite à l'hippodrome. On y a été très, très, très mauvais...

Dans l'après-midi, on apprend insidueusement qu'un de nos amis courre aussi le lendemain, ni une ni deux, on s'organise pour se voir avant et après la course!

Le dimanche étant là, c'est de bonne heure que l'on quitte la maison, on connait les problèmes de parking aux alentours du chateau et on a vraiment pas envie de tourner des heures à la recherche d'une place. 1er objectif réussi, on est super bien placé sur l'esplanade. Forcément ensuite, il nous faut attendre nos amis, ce sont des locaux très locaux qui arriveront peu de temps avant la course. On en profite pour lézarder au soleil, puis comme il faut trop chaud, on finit sur l'herbe à l'ombre des arbres à la limite d'une petite sieste entourée de toutes ces jolies vieilles pierres.

IMG_1547.JPG

Finalement notre ami et sa compagne arrive, nous sommes super contents de nous voir car notre dernière rencontre 'en vrai' remonte à une éternité. Mais l'heure du départ arrive super vite et il est déjà temps de se diriger vers le départ. On s'organise pour que l'on puisse voir nos supporters personnels après quelques foulées, voire même obtenir un bisou d'encouragement...

Il y a plus de 3000 participants, cela en fait du monde sur un 10kil. L'allée du départ est bien large, le flot des coureurs s'étale bien. En revanche, dès le 2ème cela se rétrécit et l'allure ralentit, il y a trop de monde. Je ralentis même sans en avoir envie, ou même besoin. C'est tout simplement pas possible d'aller plus vite à cet endroit.

Et puis au 3ème, il y a un homme à terre, il a du sang sur le visage et des secouristes sont en train de lui faire un massage cardiaque. Cela me fait un choc. Je ne courre pas pour mettre ma vie en danger. Ce n'est pas cela que je recherche. Ce n'est pas cela que je veux. Alors même si des ouvertures se dégagent dans le peloton, je n'ose pas y aller. Je ne sais pas ce qui lui est arrivé, mais cela m'impacte...

IMG_1560.JPG

Finalement, je réaccelerait un peu une fois revenue sur des portions plus larges. Il fait bien chaud mais je me sens plutôt bien. Je passe au 5ème en un peu plus de 29'. Pour une course avec autant de participants, le ravitaillement est mal organisé. Du coup, je me sers moi même : je prends un gobelet, me verse de l'eau, bois tranquillement, m'asperge le visage et repart. 1'30 dans l'affaire...

Le parcours est super roulant, et j'ai trouvé mon allure de croisière. Mais, je dois bien avouer que j'ai trouvé le dernier kilomètre très long. J'avais super envie de marcher un peu. C'est mon péché mignon ça, marcher dans le dernier kilomètre. Mais je sais que Chéri m'attend et qu'il se moquera de moi de le faire. Je n'ai pas envie de lui dire que j'ai marché, ni de lui mentir. Du coup pas d'autre solution que de ne pas le faire. Je termine sur le tapis rouge dans l'enceinte du chateau au sprint ou presque puisque l'arrivée se fait sur de bons gros pavés irréguliers et disjoints. Je suis contente de mon temps, et de la manière dont j'ai géré ma course. Je fais un tout petit negative split. J'aime bien ça, les negative...

IMG_1569.JPG

58'34   10km   10.2km/h   8/10    Temps au kilomètre : 5'48-6'02-6'02-5'49-5'42-6'22-5'45-5'47-5'43-5'29

P6120064.JPG

On se regroupe et on part ensuite passer le reste de la journée chez nos amis à Joinville le Pont avec notamment une petite ballade de décrassage sur les bords de Marne dans l'après-midi à voir les sportifs-rameurs sur la Marne et les sportifs-guincheurs aux guingettes.

P6120075.JPG P6120070.JPGP6120073.JPG

07/06/2011

...

En ce moment, je vis dans une bulle. Je continue de vivre ma vie, mais ce que font les autres ne m'intéressent plus. Et du coup, la tenue de ce blog (qui est avant tout un partage) est la traîne.

Je continue de courir pourtant. D'ailleurs sur cette première semaine de Juin, j'ai couru + que sur tout le mois de Juin de l'année dernière (faut dire que faire plus de 30km, c'était pas trop difficile!).

Il y a un an, je finissais mon premier marathon et j'étais en pleine déprime avec aucune envie de recourir. Là, maintenant un an plus tard, c'est différent, mais quand même un peu pareil. L'envie de courir est là, mais juste pour moi, que les autres fassent ce qu'ils veulent, cela m'importe peu, voire, je n'en ai rien à faire.

Pour ce premier semestre, je voulais battre mon record sur 10kil. Je n'ai pas réussi pour le moment et je doute fort que j'y arrive. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'esprit hanté par ma fin d'année et NY. J'ai pas la gniak pour fractionner et faire ce qu'il faudrait pour une course de 10. En revanche, les sorties longues à rythme pépère, me tentent! Dans ma tête, j'ai déjà l'impression d'être en prépa marathon, mais c'est beaucoup trop tôôôt, si je commence déjà à ne penser qu'à ça, je vais arriver comme une lopette le jour J.

Et puis, il y a Chéri... Le week-end dernier on était à Chavagnes pour le 100Km de Vendée. Malheureusement, il n'est pas allé au bout. Comme à Millau l'année dernière, il a du abandonner, pour à peu près les mêmes raisons : impossible d'assimiler quoique ce soit (solide ou liquide) et vue la température, ce n'était pas possible. A un moment il s'est retrouvé sans jus. La preuve : passage au marathon en 3h40, abandon au 50ème au bout de 5h05. On a fait tout les derniers kilomètres en marchant. Se dire qu'environ la moitié des partants a abandonné également, ce n'est pas réconfortant. Cela prouve la dureté de l'épreuve et des conditions du jour, mais c'est tout.

Tout cela ne m'empêche pas d'avoir des courses au programme :

  • Course du Chateau de Vincennes dimanche (10 kil)
  • Peut être une course de 5km le 18 Juin
  • Peut être une course de 10km le 19 Juin

27/05/2011

De tout

Oulalalala... J'ai l'impression de ne pas avoir posté ici depuis au moins ... une éternité. C'est que j'ai été très prise ces derniers jours. Et surtout loin de la maison. Cette semaine, c'est récup, cela tombe bien car avec environ 3,8km au compteur je ne peux pas prétendre à grand chose d'autre...

Dimanche dernier, j'ai donc fait la Ronde de Choisy pas très loin de chez moi. Je vous laisse lire le récit de Sylvie (cela me fait gagner 10' de ne pas le faire moi-même...). Il est très bien fait. De mon côté, je suis plutôt contente de mon temps sur ce parcours pas facile et venté. Surtout, il me réconcilie avec moi-même suite à mon dernier 10kil d'il y a 2 semaines complètement foiré.

Ronde de Choisy : 59'08   10km   10,2km/h

Cette semaine, j'ai fait une autre course. C'était mercredi soir. En revanche pas de distance précise (aux alentours de 4km), pas de classement, juste un chrono (qui me plait bien en plus) et un groooooos point de côté. Cette course m'a fait du bien surtout à la tête. Parce que cette semaine, je devais faire le truc qui me plaît le moins au monde, qui me fait stresser un max. Plus que de devoir faire un créneau pour me garer et beaucoup plus que de devoir marcher sur l'eau (par marcher sur l'eau, il faut comprendre sur un pont/passerelle/ponton/autre sous lequel on voit de l'eau bouger, peu importe la hauteur ou la profondeur d'eau). Bref, stress à donf!

Ce truc, c'est prendre la parole en public! Je rentre tout juste d'une conférence où je devais présenter un papier. Et ça, je peux vous dire que cela me stresse. Prendre part à un marathon, à côté, c'est de la gnognotte pour moi. Heureusement que j'intervenais plutôt au début, cela m'a permis de profiter sereinement de la suite et notamment de cette fameuse course entre conférenciers. Pour cette présentation, je suis aussi assez contente de moi, je n'ai pas trop bafouillé, je n'ai pas piqué de fard et (last but nos least) j'ai sû répondre aux questions d'après-présentation. Quand je suis retournée m'asseoir à la fin, j'avais l'impression de m'être allégée d'une chappe de plomb.

Pour cette course, on a fait un beau tir groupé en fin de peloton avec mes collègues. On a bien suivi les consignes du chef : laisser gagner nos clients!! [la deuxième consigne qui était de faire des croche-pieds à nos concurrents, on a préféré ne pas en tenir compte]

Ce week-end, on part s'oxygéner aux Saisies. Cela fait au moins 2 mois que nous n'y sommes pas allé. Alors au programme, cela va être grand air frais pendant un week-end un peu prolongé. Je suis en semaine de récup CAP, cela tombe bien...

Voilà ce que j'espère voir : 

mg-7895-copier-531b-609.jpg

 

17/05/2011

En récup

Le retour à l'entraînement a été douloureux, pourtant je suis encore sur mon petit nuage. "Comment ça, moi, 3ème d'une course? Pas possible!" Et bien, oui. J'ai le bouquet pour me le rappeler! Et même si il n'y avait que 33 participants sur le 5km, et même si il n'y avait que 10 nénettes, je m'en fous, j'ai fini troiz'!!

Et ma belle-sister moqueuse qui vient pour le week-end à la maison, j'espère qu'elle est bien en train de marner. Parce que moqueuse, certes, mais qui est-ce qui croit qu'elle est inscrite à un 5km dimanche? C'est elle! Parce que c'est bien de se moquer, mais c'est encore mieux de faire. On verra si elle a pris de quoi courir...

Donc hier, j'ai fait une sortie de récup' en faisant en sorte de garder des pulses basses, en dessous de 150. Mais cela m'a énervée, j'y arrivais pas bien. Et ce qui m'a encore plus énervée, c'est les cailloux qui se sont glissés dans mes chaussures au bout de 40', pleins et tous en même temps. Bon, OK, au grand max, il y en avait deux.

Mais, bon, y'en avait marre alors j'ai accéléré tout doucement pour finir la séance. Cela tombait bien, après avoir eu mal aux genoux, puis aux mollets, puis à la cuisse, à ce moment là, je n'avait plus mal nulle part. Je suis ainsi passée d'une allure d'environ 7'30 au kilo à 5'15, et de 150 pulses à 170.

60'   8,6km   8,6km/h   5/10