Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2012

Tais toi!!

Je ne sais pas ce qui m'a pris aujourd'hui, mais j'ai décidé d'écouter mon coeur pour cette séance. Mais quelle folie, une sortie tout au cardio!

Et comme j'ai pris cette décision sur la place en attendant de capter les satellites, j'ai fait au plus rapide et utilisé une plage de FC pré-programmée. Alors j'avais le choix entre 137-148 ou 149-167. Trop bas dans un cas et trop haut dans l'autre. J'ai finalement choisi le trop bas car il y a deux mois j'arrivait à courir dans cette gamme pendant ma prépa marathon. Mais ... c'était il y a deux mois, et depuis, de l'eau est passée sous les ponts et des jours se sont écoulés sans que je fasse le moindre effort et cela se voit, ou s'entend.

Tu-tou-tou-tu : FC trop élevée!!! Tu-tou-tou-tu : FC trop élevée!!!

Ah punaise, tu peux pas te taire, y en marre!!

Je suis tout le temps au-dessus, pas beaucoup, mais un peu et suffisamment pour entendre à perpète ce Tu-tou-tou-tu! Les seuls moments où je suis en dessous, c'est au passage des carrefours où je m'arrête. Quelle misère!! Tu-tou-tou-tu : FC trop élevée!!! Tu-tou-tou-tu : FC trop élevée!!! J'avais envie de le balancer, ce cardio...

J'ai fait 7km à ce rythme et encore 1 autre ensuite, mais à fond. A ce moment là, j'avais l'impression de voler. Trop cool!! Mais les 7 d'avant, pfff... Pourtant, j'ai eu l'impression que le temps passait vite et les km défilaient, mais en fait, non, pas du tout.

1h04   8,09km   7,6km/h (la misère!, et encore il y a 1km à fond dans le lot)   151bpm   7/10

Pour faire d'autres séances de ce type, il va falloir que je me trouve un paquet d'arguments!!

 

02/01/2012

BONNE ANNEE, TOUS!!

J'aime pas cette période de l'année. Je la trouve hypocrite... Parmi tous les souhaits de bonne année que l'on peut entendre durant tout ce mois, combien seront réellement sincères? Mais bon, peu importe et c'est comme ça tous les ans...

Sauf que cette année, justement, c'est un peu différent. Les réveillons n'ont pas eu le même goût que d'habitude. A Noël, on est resté, Chéri et moi, seuls à la maison pour cause d'astreinte. Au jour de l'an, on était dans ma famille, mais ma maman n'était pas là... Rien de grave, mais elle est à l'hopital pour se faire réparer un genou. Et du coup, le réveillon, c'est clairement pas pareil! L'opération s'est bien passée, ma mère a même l'air de prendre du bon temps, elle s'est fait tout un tas de copines. Aujourd'hui, elle est passée de la clinique à une maison de rééducation. Si j'en crois mon père qui est allée la voir, elle a du passer son après-midi à jouer aux cartes avec ses nouvelles copines. Si j'en crois mon père, parce que moi, j'ai même pas réussi à la joindre...

Et côté course à pied : mon premier entraînement de l'année a été fait, et j'en suis même contente, mais ... c'était pas facile-facile. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas fait des séries. Mais je suis allée au bout, j'ai été bien régulière, j'ai fait toutes mes récups en courant et cerise sur le gâteau, je suis allée plus vite sur cet entraînement que sur ma dernière course de 10km.

1h01'15    10km   9,8km/h   8/10

Mon programme de course se précise aussi : Foulées de Vincennes (10km), Gravigny (4h), Lyon Urban Trail (12km ou 23km), Cosne sur Loire (6h) ... Que du chouette!!

Sur ce, et quand même, BONNE ANNEE A TOUS!!

29/11/2011

L'après New-York

J'ai fini mon CR il y a tout juste quelques heures, et même si la course est finie depuis déjà trois semaines, quelques images restent encore très présentes à mon esprit (et ce ne doit pas être qu'à cause d'une vue aérienne du parcours affiché au dessus de mon bureau!).

La première c'est sur le lendemain du marathon :

  • les yeux pétillants des coureurs au petit déjeuner. Les plus fiers n'étant pas forcément ceux qui sont descendus avec leur médaille autour du cou...
  • les gens dans les rues avec leur démarche de cow-boy, leur médaille et ... leur sourire béat.
  • les sourires et regards entendus avec ces mêmes personnes. On ne se connaît pas, on ne s'est jamais vu, on ne se reverra peut être jamais, mais là, on a vécu la même chose. Qui ne se raconte pas, ou si difficilement. Alors un regard, un sourire, un petit "congratulations" et tout est fait et dit. "I'm in", c'était le slogan de la course. Oui, "We were in", c'est que l'on se dit entre nous.
  • les américains qui nous arrêtent et nous félicitent (mention spéciale pour la mamie dans la station de métro et le douanier lors du départ).

La deuxième c'est sur la vision du marathonien aux Etats-Unis. Toujours, on a été félicité. Toujours, on nous a demandé si on avait fini. Jamais, on nous a demandé notre temps. Jamais. Quel contraste avec la mentalité européenne! Et même si j'étais en fin de peloton, je n'ai pas eu l'impression que les encouragements étaient moins importants ou le public moins nombreux. Un peu comme si les américains reconnaissaient l'effort et pas la performance (ce qui, quand on connaît leur amour pour le haut niveau, peut aussi paraître incompatible). En France, quand on fait un marathon en plus de 3h, on est déjà qualifié de joggeur. Et quand on marche pendant la course, c'est à peine si on a le droit de se qualifier de marathonien... Et puis comme le disait de nombreuses pancartes : "Chuck Norris never ran a marathon. You are doing it".

Le troisième point, c'est le slogan sur une affiche (judicieusement tenue par un spectateur vers le 30ème km, comme par hasard) dont je voudrais toujours me souvenir pour mes prochaines courses à chaque fois que je serai dans un moment de galère où plus rien ne va :

"Each wall has a door. Find it!!"

Alors, j'ai mis un petit moment à la trouver, cette fichue porte, mais finalement je l'ai trouvée, ouverte et passée...

331 Sable We love NYC marathon.JPG

Depuis mon retour en France, j'ai déjà recouru. Je n'ai pas eu cette sensation de vide comme je l'avais eu à la fin de mon premier marathon. J'ai fait une petite sortie la semaine suivante. Deux encore la semaine d'après, et puis 3 la semaine dernière. Cela me fait tout bizarre de faire des sorties de moins d'une heure, et encore plus bizarre de m'autoriser à aller vite (enfin mon vite à moi!). Mais bon, recourir vite, c'est pas facile et le coeur, il cogne drôlement... Hier, j'ai eu du mal à finir mes séries ... mais... mais ... Each wall has a door ... et la suite on la connaît.

29/10/2011

Mea Culpa

Oui, aujourd'hui je voudrais faire amende honorable...

Je m'excuse de ne pas avoir pris de nouvelles des uns et des autres depuis un bon moment, je m'excuse de ne pas avoir encourager ceux qui étaient dans un moment de doute, je m'excuse de ne pas avoir féliciter ceux qui ont fait un beau résultat, je m'excuse de ne pas avoir lu et commenté qui que soit...

Depuis 3 semaines, j'ai le moral en berne, je m'intéresse à moi et à moi seule, et tant pis pour les autres!

Je n'ai pas le moral, mais je cours quand même. Pour cette semaine, je n'ai plus qu'une petite sortie de 7.1km.

Vendredi : 2h45   25km   9.1km/h   7/10   Dernière sortie longue du plan. Voilà, ça c'est fait. Un peu de mal à finir quand même.

Dimanche : 1h05   10.11km   9.3km/h   9/10    Là, carrément le genre de sortie où l'on se dit à la fin "Tiens déjà fini?"

Mercredi : 1h44   15.14km   8.7km/h   5/10   La dernière sortie moyennement longue du plan. Et carrément beurk! Tous les 5km, je faisais un break, je n'aurais pas pu aller au bout sans. En plus, il faisait nuit et froid (je confirme que la nuit, c'est pas mon truc).

Vendredi : 1h15   11.5km   9.2km/h   8/10   Sortie sans objectif, mais bien cool à courir!

Plus que deux sorties à faire, et ma préparation sera finie. Alors ma question du moment, c'est de savoir si je me suis bien entraînée. Ce qui est sûr, c'est que je ne n'ai jamais autant couru de ma vie. Sur les 3 derniers mois, si je devais faire un classement en nombre de km de mes mois depuis mes début, cela donnerait : 1er, 2ème et 4ème. Ou plutôt 4ème, 2ème et 1er dans l'ordre chronologique. A défaut de bien, j'aurais au moins fait beaucoup!

On continue de recevoir les infos sur la course. Nos 'registration form' sont arrivés. On connait maintenant nos n° de dossard et nos heures de départ. On a reçu plein de précision sur le voyage. La voiture de loc est réservée pour aller à l'aéroport tranquillement (sans stress inutile lié à un éventuel problème de taxi au milieu de la nuit du 1er novembre). La tenue de course est choisie et testée. Il ne reste plus que les valises à remplir.

Voilà, voilà, ... la pression monte, l'attente se fait longue!

 

PS : si souhaitez avoir une petite pensée pour m'encourager pendant la course, le mieux serait à partir de 21h (heure française, sinon 15h heure locale), j'en serai à 4h20 de course et j'en aurai bien besoin. Alors une petite pensée et ensuite on souffle dessus pour qu'elle arrive juqu'à moi...