Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2008

L'intérieur d'une course

L'année dernière, j'ai fait une course avec Chéri et un Ami, chacun pour soi : Ami a mis 1h30, Chéri 1h40 et moi 2h30. Quand on s'est retrouvé à la fin et que l'on s'est raconté ce que l'on avait vu, on s'est demandé si on avait participé à la même épreuve.

  • Ami partait avec un dossard préférentiel, donc devant le peloton avec des gens de son niveau. Pas d'embouteillage pour lui. Autour de lui, c'était surtout des hommes (pas ou peu de femmes) et des gabarits poids plumes (petits et légers).
  • Chéri est parti dans le gros du peloton. Pendant plusieurs km, il n'a fait que doubler avant de réussir enfin à se caler. Il a vu peu de femmes lui aussi, mais les hommes avaient des gabarits 'normaux'.
  • Moi enfin, en queue de peloton. J'ai passé mon temps à me faire doubler. Et autour de moi, c'était surtout des femmes et les quelques hommes étaient des 'poids lourds' ou des accompagnateurs de femme.

Avec mon chéri, on a quand même vu un truc en commun : un type qui se faisait ranimer par des secouristes (pas glopp!). Enfin, on a cru que c'était la même chose parce que 6 mois plus tard, on s'est rendu-compte que ce n'était pas du tout au même endroit...

A chacun sa course....

départ 20km de Paris_2.jpg

 

12/10/2008

20km de la capitale

Alors, ce matin c'était les 20km de Paris. Pour couper à tout suspens, je vais commencer par donner mon résultat : 2h14'49 et 19057ème sur 21045.

Les résultats sont arrivés par SMS, le résultat officiel devrait être publié sur internet à partir de demain. Tout comme mon compte-rendu détaillé...

Là ce soir, je suis fatiguée et j'ai mal aux pieds. Toujours ce mal bizarre au niveau du coup du pied qui arrive toujours quand je marche (ou courre) trop ou reste trop longtemps debout. Sinon pas de courbature, mes muscles ne me font jamais mal, eux. Braves petits.

Aujourd'hui, le GRAND jour

affiche20km.jpgLà tout de suite, je suis dans le sas de départ.

19500 personnes environ devant moi, une marée humaine bariolée et avec plein d'enthousiasme, enfin pour le moment.

Derrière moi, il y a environ 500 personnes, elles n'en sont pas à leur première course, mais elles préfèrent doubler que se faire doubler. Et puis rien ne presse, on est là juste pour le plaisir. Quoique...

Le coup de feu... ça y est c'est parti ... enfin pour les premiers. Moi, je marche à petits pas pendant 15minutes, puis enfin je vois la ligne de départ et les tapis qui déclenchent mon chrono personnel.

Voilà, je m'élance, doucement, je ne me suis pas échauffée comme d'hab (pourquoi se fatiguer alors que je dois courir des plombes). En plus ça monte.

La suite, c'est une autre histoire ... plus tard, demain, ...

Arrivée prévue vers 12h30.

 

11/10/2008

Demain le grand jour...

Le stress monte doucement...

Demain, c'est le grand jour...

départ 20km de Paris.jpg

Avec environ 20000 autres personnes, je vais donc être au départ de la course des 20km de Paris. Et j'espère également à l'arrivée.

Pour l'instant, c'est préparation du style :

- elle est où ma paire de chaussettes qui ne me donne pas d'ampoule?

- et les épingles, tu en as pris toi aussi?

- comment je m'habille?

- tu crois qu'il va faire froid? parce que sinon, il faut que je m'habille différemment

- ah oui, mais mon tee-shirt, il est pas assorti avec ma paire de chaussettes fétiches? Quoi, on s'en fout, mais non, je veux être classe sur la photo de l'arrivée!

- on se retrouve où à l'arrivée? parce que l'année dernière, j'avais eu du mal à te retrouver.

- quel temps tu veux faire?

- je mets mon cardio?

- tu prends ton portable?

- argg... je trouve plus ma culotte préfére, j'y arriverai pas sans elle...

 

Enfin, bref, le stress ...