Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2009

Avec un peu de recul

Avec un peu de recul et une bonne nuit de sommeil, il faut bien avouer que mes doutes d'hier ce sont (en partie) évanouis.

Alors, c'est sûr que je souffrirai dans trois semaines. Mais d'un autre côté, 6 km de plus, c'est pas forcément grand chose. Surtout si je prends en compte le fait que sur la course d'hier j'étais fatiguée dès le départ.

Je suis aussi quasiment sûre de m'être bien entraînée (cela est toujours difficile à estimer) mais par rapport à l'année dernière, j'ai couru plus de km, mes courses ont aussi été faites plus rapidement.

Alors même si mon objectif est ambitieux (-10' par rapport à l'année dernière), aujourd'hui je me sens capable d'y arriver. On verra, si je suis dans le même état d'esprit demain...

Une autre chose qui est sûre, c'est que je commence en avoir marre de ces sorties longues, de ne pas faire ce que j'ai envie comme séances. Mais je n'ai plus que 3 semaines à tenir. Alors j'y arriverai. Mais après, il y aura une bonne grosse coupure avec oubli des plans d'entraînement pendant un certain temps.

2007 : 20km de Paris en 2h32'

2008 : 20km de Paris en 2h15'

2009 : 20km de Paris en 2h05' ?????

dépat 20km paris 2008.jpg

20/09/2009

CdT = Continues de travailler?

Voilà, c'est fait. Et le bilan est mitigé.

Je suis super contente de moi. J'ai rempli mon objectif de courir à la vitesse que je me suis fixée pour le 20km de Paris => +

Je suis même allée un peu plus vite => +

Je suis pas toute courbaturée comme l'année dernière => +

Je bats mon temps de l'année passée d'environ 5' => +

Je suis super fatiguée, je sors d'une petite sieste d'ailleurs => -

Je me vois mal tenir cette vitesse pendant 6km de plus => ------ Est ce que mon objectif est trop haut? Est ce que je dois (déjà) le modifier avant même d'avoir commencé?

dossard CdT.JPG

Hier soir, fête de ma ville oblige, je suis allée à un concert gratuit de The Rabeats. C'est un groupe qui reprend des chansons des Beatles. C'était chouette. C'est le meilleur concert auquel je suis allée dans le cadre de cette fête (toutes mes excuses à Y. Duteil ou C. Barzotti, mais y'a pas photo). Le temps de regarder le feu d'artifice qui suivait (et qui lui était plutôt nul), et ensuite direction le lit pour un gros dodo bien mérité.

feu d'artifice.JPG

Autant la nuit était bien, autant le réveil fut difficile. C'est pas normal de se lever si tôt le dimanche. Comment ça, je l'ai choisi, et alors? On se prépare et on part. Pour moi aujourd'hui, c'est tee-shirt marron et short noir.

On arrive vers 8h45 sur place, et je file directement m'inscrire. Il y a environ 400 personnes déjà inscrites sur le 14km, un peu moins sur le 7km et la moitié encore sur le 21, plus quelques équipes pour les courses en relais.

Je zappe l'échaufement fitness, rien que de les voir, cela me fatigue et préfère me contenter de quelques foulées avant le départ, avant de me raviser à cause d'une envie pressante. J'ai bien dû faire 200m en guise d'échauffement...

Je pars dans les derniers, comme d'hab, laissant la place à tout un contingent de champions du monde en devenir. Je ne sais pas si c'était un bon choix, car pendant les 1ers km, j'ai couru certes, mais j'ai aussi beaucoup piétiné. Le premier km est fait en 6'20. Cela commence mal, mon objectif est de 6'15. Je me rassure en me disant que de toutes façons, c'est à cause de ces gens qui avance pas et qui m'empêche d'avancer!

6'15 pour le deuxième : nickel. La route se dégage. C'est grisant aussi de partir dans les derniers et d'avoir des gens plus lents devant, cela donne des repères pour se fixer une allure. J'ai doublé quasiment toute la course comme ça.

Troisième, quatrième, cinquième, sixième et septième en 6'06, 6'09, 6'04, 6'07 et 6'03. Régulier et en dessous de l'objectif à chaque fois. Je suis contente de moi, le premier tour est fait en 43'05.

Le deuxième tour commence par un ravitaillement, je prends le temps de m'arrêter pour boire correctement, cela se voit sur le chrono : 6'20.

Puis je reprends mon rythme de croisière : 6'04 et 6'10.

Encore un ravitaillement, à celui là, je bois, je mange un peu de pain d'épices et je marche sur une trentaine de mètres. J'en ai plein les runnings, je suis fatiguée, et il reste encore 4km. Je suis toujours dans les temps, mais j'ai une baisse de moral : 6'25. Je me mets à penser à deux choses : je NE veux PAS marcher à 2km de l'arrivée comme je l'avais fait l'année dernière et je repense à ce que j'ai lu sur un blog y'a pas longtemps, si je peux lever les bras à l'arrivée, c'est que je n'ai pas tout donné.

Je ne sais pas comment, mais cela me relance, je fais le 12ème km en 5'59 et le 13ème en 6'08.

Pour le dernier, j'accèlère progressivement et pourtant une dame venue de je ne sais où me double. J'accèlère encore mais n'arrive pas à recoller. On double une autre dame. Je réussi à repasser devant, mais sur la ligne, c'est elle qui me gratte. Au final, on a le même temps. Pour le dernier km + les quelques mètres qui font que le semi est un vrai semi, je mets 6'14.

Temps final : 1h26'25 (à mon chrono) pour 14.06km (14.16 à mon accéléromètre)  9.8km/h (héhéhé!)

Classement scratch : 404/486, Classement femme : 101/153, Classement senior femme : 62/89

Et maintenant le doute en moi : dans 3 semaines, serais-je capable de tenir le même rythme 6 km de plus???????????,,

16/09/2009

Un peu de pub

Un peu de pub pour ma course de ce week-end, je ne suis pas sûre qu'elle en ai réellement besoin car, pour l'avoir fait l'année passée, il y a bien du monde.

chasseurs de temps.JPG
Il s'agit de la course des Chasseurs de Temps qui se déroule dans le bois de Vincennes. Au programme, il y a donc 5 courses.

Perso, je vais faire le 14 solo avec pour objectif de faire mieux que l'année passée (1h32 et des brouettes). En plus, cela me fera une répétition pour les 20km qui sont dans 3 semaines.

Chéri et un ami vont faire le 14km aussi, mais en duo.

Les inscriptions sont encore possible sur place, donc si des gens sont intéressés, il n'est pas trop tard... En plus, on a médaille + tee-shirt de pas trop mauvaise qualité.

16/08/2009

Première course déguisée

Qu'est ce que c'était bien! Je me suis bien amusée! Même la chaleur et les 3h30 de route (aller) ne resterons que des anecdotes quand je me souviendrais de cette course dans les années à venir. Petite histoire :

Je suis en déplacement actuellement, et je loge à Nogent / Seine. Pas vraiment dans la bonne direction pour aller à côté de Valenciennes. Il y a deux chemins possibles, en revenant vers Paris, puis A1 ou alors en allant vers Reims puis A26. Les deux se valent en km. Je choisis finalement le deuxième car je me dis que cela risque d'être un week-end chargé et je crains les abords de Paris. Je pars à 8h, j'arrive à 11h30 sur place après une petite pause pipi et pas de pause photo (à chaque fois que je passais devant un objectif, je faisais coucou mais personne a voulu me prendre en photo le matin).

A 11h31, je trouve Chéri qui venait juste d'arriver lui aussi. On va direct dans le parc que l'on avait vu l'année passée et on fait notre piknik dans l'herbe. Au menu, pates, pain, surimi, bananes. Comme beaucoup de gens autour de nous d'ailleurs. Et puis après on fait une petite sieste...

Vers 14h on va chercher nos dossards, il y a déjà 500 personnes inscrites sur la grande course. On repart ensuite vers la voiture, pour enfiler nos habits de lumière (?). Et puis après, dès que je fais un coucou, là je suis prise en photo! Chéri, fait même peur à quelques enfants!

[J'ai pas les photos que, nous, nous avons prises. Et le site de la course n'est pas encore à jour. Alors pas trop de photos... pour l'instant]. On est en diable et diablesse. Chéri avec son trident, moi avec mes cornes.

On est dans les premiers déguisés à sortir alors on se fait souvent prendre en photo. On est même devenu des stars : on s'est fait intervieuwé! Nous les Parisiens, venus dans le Nord!! Avant le départ on passe par la case 'Photo des déguisés'. C'est qu'on aimerait bien gagner un des lots 'spécial déguisés' quand même.

Et à 16h, la course part... D'abord les (vraies) femmes, puis trois minutes après les hommes et les (fausses) femmes restantes. On part de Peruwetz et on va vers la basilique de Bonsecours. Ca grimpe, et il y a un challenge pour le 1er homme et la 1ère femme qui arrivent en haut. Ah, oui, accessoirement, on est en plein soleil et il fait chaud.

1000PERUWELZ15.JPG
Chéri en haut du Rush de Bonsecours

Ensuite le parcours passe en forêt, mais pas vraiment à l'ombre, les sentiers sont trop larges pour ça. Et le gros de la troupe des hommes commence à rattraper le gros de la troupe des femmes. Ce qui est sympa, c'est les encouragements quand on se fait doubler.

Le premier ravitaillement arrive au 5ème km. J'y suis en 28', c'est bien. Au ravitaillement, il n'y a que de l'eau. Je rêve, là? Non, non, c'est bien ça... Mazett!! Je bois, je m'arrose, et j'ai du mal à repartir. Fallait p'te pas que je m'arrête?

Au km 7, on rentre sur le domaine du chateau de l'Ermitage. On y est accueilli par le capitaine du 'Love Boat'. J'me rappelle plus son nom, mais c'est lui! Un peu plus loin, on retrouve tout son équipage aussi. Et puis il y aussi de la musique et des bonnes soeurs et des curés. Qui nous arrosent avec une brosse à toillettes et de l'eau. Elle devait être bénite cette eau, parce qu'après, c'est un véritable calvaire! Y fait chaud, et j'ai beau dire le contraire autour de moi, c'est un bon gros mensonge! Je suis une diablesse, j'ai le droit de mentir! Et puis l'enfer à côté, ça doit être pire!

Jusqu'au 10, je sais pas trop ce qui se passe, j'ai un peu déconnecté le cerveau... Souvent je cours, souvent je marche, des fois je danse quand des gens autour de moi entonne 'C'est la, c'est la salsaaaa du démon, touloutouloutoulou, salsaaaa du démon'.

Et au 10, je revis : ravitaillement. D'abord à gauche pour un petit verre d'eau, puis à droite pour un petit verre de bière, puis à gauche pour un petit verre d'eau, puis un p'tit dernier tour à gauche avant de repartir.

Au 12ème, encore un ravitaillement, au centre pour l'eau, à gauche le camembert, à droite le vin. Une petite danse plus tard au son de 'Et on fait tourner les serviettes' avec des sioux, et je repart.

Un gros quart d'heure plus tard, c'est enfin l'arrivée. Je récupère mon ballotin de pralines (parce que je suis une femme), ma Duvel (parce que je suis déguisée), mon tee-shirt (parce que j'ai rendu ma puce), de l'eau (parce que j'ai soif, encore) et mon Chéri (parce que ... c'est mon Chéri).

On va se mouiller (à défaut de se laver) et on termine la soirée au barbecue en buvant des bières et en mangeant des saucisses. Y'a aussi la remise des prix, des danses créoles, de la musique. La fête, quoi!! Et pour ça, y'a pas à dire, les belges sont beaucoup, beaucoup, beaucoup plus forts que les français.

Le meilleur déguisement homme gagne son poids en bière. Il repart avec 120 bouteilles de Duvel!! C'est Jesus qui a gagné. Forcément, le Bien a été choisi par rapport au Mal, pff!!

571PERUWELZ4.JPG
Jésus

Chez les femmes, c'est la table de pique nique qui gagne un VTT. Pas simple de pédaler comme ça!!

655PERUWELZ19.JPG
La table de pique nique (et elle a tout couru comme ça!)

Nous, on a rien gagné, si ce n'est une bonne journée, ça c'est le principal, et une bonne nuit de sommeil!

A oui, pour info, j'ai mis aux alentours de 1h42 et Chéri environ 1h08 (pour 14,5km). Mais ça, on s'en fiche, tout simplement.