Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2016

En retard

Ce blog sent le sapin... Je n'arrive tout simplement pas à m'y remettre sérieusement. Fini le temps où j'étais capable de détailler chacune de mes séances d'entraînement...

Un jour, je finirai par le fermer définitivement...

En attendant, je vais un peu remonter le temps, car je continue de courir (je suis à une moyenne de 40km par semaine depuis le début de l'année), et de participer à des courses aussi!

 

 

Foulées Cauchoises (dans le pays de Caux) : Courses par étapes, 4 étapes sur 3 jours, 60km

Mine de rien cette course a bouleversé mon classement "des courses à refaire", elle est derrière le marathon de New York quand même, mais pas si loin que cela derrière.

Il faisait beau (oui à l'époque), il faisait trop chaud (oui aussi à l'époque), l'ambiance était chouette!

1ère étape : Allouville Bellefosse (14 et quelques kilomètres)

C'est l'étape la plus facile avec le moins de dénivellé et le moins de chaleur. Je ne sais vraiment pas à quelle allure partir pour garder du jus pour l'enchainement... Je pars doucement donc et progressivement je reviens sur ceux et celles partis plus vite. Finalement, je me retrouve en compagnie d'une femme dont le rythme me convient bien et on reste ensemble jusqu'à la fin.

2ème étape : Le Trait (11,5 kilomètres)

Même jour mais dans l'après-midi. Avant la course, je vois mon classement de la matinée. Rien d'original pour mon classement cratch (dont je ne me souviens plus d'ailleurs, on est une petite centaine à participer à la totale), mais je suis 3ème Sénior Fille. Chouette!

Je pars doucement comme d'habitude, les jambes tirent un peu. Comme d'habitude, progressivement je regagne des places et je finis par retrouver ma compagne du matin. A ce moment, je me dis que je devrais être capable de terminer avec elle. Mais ça, c'était dans mes rêves...

Je perds petit à petit en lucidité et je risque de me tromper de parcours à une intersection, et là le drame : je me mets à marcher! Et la fin de la course devient une horreur. Je deviens incapable de courir dans la moindre petite côte et même sur le plat, il faut que je me résigne des fois à la marche. La loose complète. Le parcours faisait deux boucles, je mets 6' de plus sur la deuxième que sur la première. Je rentre déçue de ma performance et et de mon mental...

Au classement des SF, je progresse quand même d'une place : la première a abandonné, je l'ai vu assise sur un bord de trottoir lors de mon deuxième tour.

3ème étape : Caudebec en Caux (13 kilomètres)

L'étape la plus chouette! J'essaie de tirer une leçon de la veille et de ne pas m'enflammer. J'ai repéré le parcours, je sais qu'il y a 3 côtes dont une dans laquelle je n'espères même pas courir (16% autant la faire en marchant). Alors je pars doucement, encore plus que d'habitude et je ne rattrape pas mes compagnons habituels, en tout cas pas avant la fin du premier tour!

Avec les autres SF (la 3ème et la 4ème), on s'est repéré, c'est sympa de se doubler et de se lancer des encouragements : oui, parce que moi et elles on n'arrête pas de se doubler : je suis plus rapide dans les descentes et sur le plat, en revanche dans les montées elles me redoublent.

4ème étape : Yvetot (21 kilomètres)

L'étape de la peur, la dernière, celle qui arrive quand on est fatigué, celle où il fait chaud, celle avec un profil pas cool!

Cela démarre par une descente, puis une montée, pas très raide mais longue. Et là, déjà je sens le calvaire...

Mes cops SF sont déjà toutes devant moi, et je me traine car il fait trop chaud. Et c'est comme ça jusqu'au 5 kilomètre, et là, démarrent 3 kilomètres que j'ai adoré : dans une forêt en descente sur du bitume. Le bonheur! Je redouble même SF3 et SF4.

Mais comme toutes les bonnes choses, cela s'arrête et le calvaire recommence. D'abord avec un faux plat montant de 8kilomètres en plein cagnard (où SF3 me redouble, je ne la reverrai plus avant la ligne d'arrivée), puis une côte à 15% pour bien être achevé.

La fin est plus facile, mais le mal est fait, j'ai mal partout et il fait trop chaud!

Je termine en 2h15 (avec un record sur semi de 1h57, cherchez l'erreur).

Classement final : je termine 2SF/4 (c'est vrai qu'on était peut nombreuse) avec une belle coupe, un bonnet (?) et une écharpe (?) et une moyenne de 10km/h tout rond!

Je veux revenir l'année prochaine et prendre ma revanche sur la deuxième et la quatrième étape!!!

 

Les grands 20 de Bourgeuil trail en forêt et dans les vignes - 22km

Pas un bon souvenir cette course, pas à cause de la course, mais à cause de moi. Elle a lieu le week-end après les foulées cauchoises, je suis en déplacement avec des horaires bizarres et je débute en étant déjà fatiguée. Et en plus, j'ai oublié mon GPS...

Pas besoin de faire un long discours, c'était pas mon jour, j'aurais mieux fait de m'abstenir...

Commentaires

Content d'enfin avoir des nouvelles... :-)

Écrit par : Rohnny | 01/07/2016

Les commentaires sont fermés.