Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2013

Semi

PA190102.JPG

Le 20 Octobre dernier, j'ai donc recouru un semi marathon. Je pensais avoir du mal dès le 5ème km, je m'étais trompée, en fait, c'est au 6ème que ça a commencé. Quelle mince consolation!

Dès le 6ème, j'ai marché quelques secondes par km. Puis à partir du 10ème, je courrais 7 minutes et en marchais 3. Puis au 15ème, je courrais 5' et en marchais autant. La loose, je ne suis vraiment pas fière de moi... mais sans prépa, difficile d'en faire plus.

Au final, je mets une bonne demi-heure de plus que mon record sur la distance. Et pour qu'il n'y ait pas de jaloux, Chéri qui a couru le marathon a lui aussi mis une bonne grosse demi-heure de plus que son record.

Le seul point positif de cette journée, c'est que l'on a super bien maitrisé le passage de relais-bébé entre nos deux courses (marathon le matin, semi l'après-midi)!

La prochaine fois, on courre en famille tous les 3 et seulement un 10km. Ça au moins, c'est abordable pour moi en ce moment!

 

Et mon loulou dans tout ça : bah il va très bien! Il s'est bien exercé à se mettre debout en s’agrippant à tout ce qu'il peut. Il devient un champion!

PA250362.JPG

Et ça pousse, ça pousse, ça pousse. Je parle des cheveux bien évidemment, car côté dent, toujours rien, pas l'ombre de la moindre petite dent...

PA250359.JPG

Pour son 1er anniversaire dans quelques jours on ira au coiffeur!

 

 

 

14/10/2013

Pré - semi

Samedi prochain, je remettrai un dossard. Un vrai, un ambitieux cette fois. Pas pour voir, ni me retester, ni ... Non, un vrai sur semi.

Ma préparation pour une telle distance n'est pas la plus mauvaise que j'ai pu réaliser mais de pas beaucoup. Et encore à l'époque, c'était ma première course et cette non-mal-préparation était masquée par mon insouciance et mon inconscience.

Mais depuis, je sais et je connais.... et je peux déjà affirmer que cela va être difficile. Le plus compliqué à gérer pour moi en ce moment, c'est ça : partir en sachant déjà que ce sera difficile. Pas difficile comme une course où l'on donne le meilleur de soi pour aller le plus vite possible. Ca ce ne sera pas mon objectif, mais difficile comme une course où l'on sait que dès le 5ème km, je serai déjà en train de me demander ce que je fais là.

Je me souhaite une bonne course, mais je me demande pourquoi je me suis lancée dans cette histoire!

Et sinon, hier c'était la fête de mon loulou! Et pour l'occasion, deux grandes découvertes pour lui cette semaine : faire des bisous (ils sont un peu perdus car ils sont faits dans le vide) et apprendre à se lever tout seul (en s'agrippant où il le peut, du coup, le parc est de sorti).

PA120051.JPG