Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2011

20 km de Paris

Comment dire de manière simple que je suis dégoutée de ma performance de dimanche?

Pourtant j'avais passée une super bonne semaine avec une sortie longue lundi d'une vingtaine de km (facile) et puis une autre mercredi d'une douzaine (trop facile aussi). J'avais même pris deux jours de repos consécutifs. Deux! C'était bien une des rares fois que cela m'arrivait depuis que j'ai commencé ma prépa.

Alors forcément, je pensais faire mieux que cette foutue marque trop élevée. Beaucoup mieux. Beaucoup, beaucoup mieux...

Et je pensais ne pas souffrir autant, aussi... Mais bon à un moment, j'ai craqué. J'ai vu le temps qui défilait et pas les kilomètres et je me suis demandé à quoi bon. Et j'ai arrêté de me forcer à courir. Je n'ai même pas envie de donner mon chrono, cela me fait trop mal... Cela fait un bail que je n'avais pas pleuré sur une course. La toute première fois, c'était déjà au même endroit. A l'époque je venais de finir ma première course, ces larmes n'avaient pas la même signification malgré le chrono plus élevé.

Là, je crois que j'ai besoin de me poser et de faire le point avec moi-même.

New-York, c'est dans 3 semaines et 6 jours....

 

Commentaires

bah merde alors...
Un peu trop de pression?? de stress?? Bon courage pour le face to face avec le dedans de toi...

Écrit par : jb | 10/10/2011

Je connais si souvent ce genre de mésaventure ..... ! Souvent parce que je veux trop bien faire , trop vite, trop tot... je me mets la pression toute seule.
Allez , moi j'y crois à NY ! Tu vas te régaler et quand tu regarderas en arrière , tu trouveras peut-etre que cela fait aussi du bien , parfois, de se dire "à quoi bon ?"...Cela aide à remettre les pendules à l'heure , à retrouver une machine qui peut etre défaillante ...
Bon allez trêve de pensées philosophiques.
Bises et bonne nuit.

Écrit par : marie | 10/10/2011

Bon voilà, parfait ! Le coup de moins bien sur le 20k, c'est mieux que dans 3 semaines non ? Et c'est ça la course à pied, il faut toujours rester humble, savoir qu'un jour ça ne passe pas (j'ai donné il y a 2 semaines...), et repartir le lendemain avec humilité. Il te reste encore pas mal d'entraînement, tu sentiras bien comment ça va sur ces 3 semaines. Tu es partie pour faire un chrono, alors que c'est pas le 20Km de Paris ton objectif non ? Ne te trompe pas de lièvre. T'es sûrement partie trop vite, et boum, on connaît tous ça. Derrière c'est le vrai calvaire, le tout reste de savoir où on a merdé, et de relever la tête. Note cette course pour l'année prochaine, tu lui feras sa fête en temps et en heures.

Écrit par : Francois | 11/10/2011

Voilà un post que je n’aime pas de lire, je suis triste pour toi et je connais ce sentiment que trop bien… Relativise et prend quelques jours de repos avant de reprendre tranquillement l’entrainement et surtout ne te prend pas la tête, prend juste un max de plaisir a courir et le reste suivra j’en suis certains.
Et puis NY restera toujours NY avec ou sans performance… Non ? Courage Rasmette.

Écrit par : Rohnny | 11/10/2011

Cette course a malgré tout un point positif, elle va te permettre de voir les erreurs commises sur cette course. Et tu vas t'en servir et surtout ne pas les oublier lorsque tu seras sur ton vrai objectif.
Après la déception, l'analyse et les bonnes conclusions.
Toujours positiver !!
Même les "échecs" sont utiles car on peut en apprendre beaucoup.

Écrit par : Maya972 | 11/10/2011

Tout à fait d'accord avec François ( entre autres) tu n'as pas fait ton plan pour ce 20 km mais pour NY dans 3 semaines, même si à chaud, tu peux être déçue, analyse ta course pour apprendre de tes erreurs, même si ta semaine était cool, une sortie longue de 20 km et une autre de 12, ça fait un peu beaucoup pour espérer faire une "bonne" course. allez courage pour la suite, allez au taf :-)

Écrit par : kejaj | 12/10/2011

Les commentaires sont fermés.