Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2009

Mes origines ressortent

Je suis originaire de Normandie. Et une de nos caractéristiques, à nous les Normands, c'est d'hésiter. P'tête bin qu'oui, p'tête bin qu'non.

Et là, j'hésite...

Est ce que je suis contente de moi, ou pas?

Bon c'est vrai, j'ai pas atteint mon objectif. D'un autre côté, j'ai quand même battu mon record.

Bon c'est vrai, j'ai pas atteint mon objectif mais j'ai l'impression d'avoir tout donner dans les limites de mes capacités du jour...

Bon c'est vrai, j'ai pas atteint mon objectif mais s'il n'y avait pas eu les km 13 à 17, je l'aurai eu...

P...., j'ai pas atteint mon objectif!!!

Kilomètre -12 : départ de la maison à pied, direction la gare RER.

Kilomètre -10 : arrivée à la gare. Et là, oh flûte, j'ai oublié ma Polar!!!! Et comment je fais sans chrono pour assurer un rythme, mon rythme à moi? Cela commence mal.

Kilomètre -10 à -1 : petite sieste. Je suis crevée, je subis le contre coup de mes deux semaines de déplacement, et je n'ai qu'une envie, me coucher.

Kilomètre -1 : re-petite sieste sur le stade d'échauffement. Les 'toutouyoutou' de l'échauffement fitness n'y feront rien, je suis en mode larve croisée avec une limace... Au bout d'un moment, je me prépare quand même, mais c'est bien parce qu'on a rendez vous avec d'autres personnes...

Kilomètre 0 : je me mets sur le pont, pas avec l'amas, sur le pont et je regarde les autres partir. comme mon intention n'est pas de partir avec les premiers mais plutôt avec les derniers, je ne me précipite pas. Et j'y vais finalement au bout d'un quart d'heure (enfin je crois, sans chrono, pas facile).

20091011.jpg

Kilomètre 1 : cela monte, c'est bien. De toutes façons, je ne me suis pas échauffée, cela piétine, cela ne va pas vite, cela me convient.

Kilomètre 2 : j'accélère un peu et je crois que je suis à ma vitesse.

Kilomètre 3 : je sens déjà que cela va être difficile.

Kilomètre 4 : je continue

Kilomètre 5 : le premier ravitaillement. Je pense être dans les temps. Je vois 47' au chrono officiel et comme je pense avoir franchi la ligne 15' après le départ, je dois être à la bonne vitesse. Je marche, histoire de me ravitailler correctement. Les premiers ne vons pas tarder à arriver, d'ailleurs...

Kilomètre 6 à 10 : cela devient de plus en plus dur au fil des km, mais je n'ai pas l'impression de ralentir. J'arrive au 10ème en 1h18. Je dois toujours être à la même vitesse. Là encore je prends le temps de manger 2 sucres et de boire correctement. Au passage au 10ème, je me rappelle qu'il y a 2 ans ici, j'avais versé ma petite larme en entendant quelques spectateurs nous encourager et moi dans ma petite tête, je me demandais ce que je faisais là...

Kilomètre 12 : arrivée sur les quais, j'aime pas cette partie. On a vue sur la Tour Eiffel, mais elle est super loin, et en plus on fait une boucle avant d'y arriver.

Kilomètre 13 : début du grand trou noir, j'ai plus de force, je traine les pieds, je traine misérablement ma misère. Et toujours cette tour Eiffel qui me nargue au loin...

Kilomètre 14 : idem sauf qu'en plus, on commence à passer sous les tunnels, et que les sorties, en temps ordinaire, elles me feraient rire, mais là, pas vraiment. Jusqu'à maintenant, je n'avais marché qu'aux ravitaillements, il faut maintenant y rajouter les tunnels.

Kilmoètre 15 : pas vu de chrono, cela tombe bien, j'aurai pas supporté. Par contre le ravitaillement, je l'ai bien vu, bien regardé, mais je n'y ai pas trouvé le morceau de banane qui m'aurait comblée de bonheur. Je me contenterai d'une double ration de sucre et d'eau.

Kilomètre 17 : enfin on traverse la Seine, enfin!! Et là, je ne sais pas si c'est le sucre qui se met à faire effet, ou la simple pensée de l'arrivée mais je me sens mieux et je retrouve (je crois) ma vitesse de départ.

Kilomètre 18 : au loin, je vois la flamme rouge, pas de quoi encore s'emballer, elle est surtout trompeuse.

Kilomètre 19 : Je me mets à penser à l'arrivée, il reste une montée sur les quais, puis la double rangée de photographes, puis encore un peu à courir. Il faut pas faire n'importe quoi à cet endroit. La montée me tue, j'essaie d'accélérer pour ressembler à quelqu'un qui court sur les photos mais il y a trop de monde autour de moi, et je ne suis pas sûre des prises des photographes. Et j'essaie aussi de sprinter pour grapiller quelques secondes. Je sais déjà que je n'ai pas rempli mon objectif, je ne sais pas encore pour mon record personnel. En revanche, je sais que je suis morte et que j'étais à la limite des crampes.

Kilomètre 20 : enfin ça y'est. Derrière la ligne, cela bouchonne. Mais j'attend patiemment, pas question que je laisse ma médaille, je l'ai méritée, je la veux!

Après tous ces piétinements, je peux enfin aller retrouver mon petit groupe de coureurs (comment ça, je suis la dernière?) qui m'attendait patiemment au pied du lampadaire. Ils sont tous content d'eux : mon Chéri est content de ces 1h26 et quelques, Sylvain est content de ces 1h41 (il s'est bien amusé à discuter avec tout le monde), et Régis est content de ses 1h29'59". On file ensuite chez un couple d'amis qui nous ont préparé un bon repas (et accessoirement mis leur douche à disposition). Les SMS avec nos temps respectifs arrivent dans l'après-midi, au final je suis créditée de 2h09'27". J'améliore mon record de 5'30...

Mais j'ai pas atteint mon objectif!!!!

Voilà, j'hésite. Bien ou pas bien?

Commentaires

Sans appel pour moi: BIEN et Bravo Rasmette

Écrit par : Pascal | 12/10/2009

Bravo ! Un record battu, c'est TOUJOURS positif, même si ton objectif perso n'est pas atteint. En plus, 5'30", ce n'est pas rien ! Et si on tient compte de ton état de fatigue et de ta lassitude qui ressort de ton récit, tu t'en es très bien tirée :-) Sans compter que tu as dû courir au pif puisque pas de chrono/cardio ! J'en serais devenue folle, moi !

Le seul petit bémol à mes yeux, c'est que tu ne sembles avoir pris aucun plaisir à ta course ...

Enfin, je le répète, BRAVO, savoure ton succès, car c'en est un, ton homme te le confirmera, j'en suis sûre.

Écrit par : Valérie | 12/10/2009

Bravo pour ta perf ! ! En plus tu n'avais pas de montre pour te contrôler. Tu as fait une course au feeling.
Ton objectif ça sera pour une autre fois, ça te permettra d'avoir la motivation à t'entrainer dur ;).

Écrit par : K'koud | 12/10/2009

Le CR est complet et surtout, je trouve que tu t'en sors carrément bien avec les deux dernières semaines difficiles que tu as eu... Alors on est pas des machines et les conditions n'étaient peut être pas toutes réunies pour atteindre ton objectif.

Quoi qu'il en soit, moi je te dis bravo car tu es allée jusqu'au bout. Alors tout n'y est pas MAIS tu as fait tout ce que tu pouvais et je crois que tout le monde le reconnaitra.

Bravo à toi, et comme dit K'Koud, tu gardes ton objectif et tu vas travailler pour l'atteindre la prochaine fois. Et si tu veux faire quelques sorties cool, surtout n'hésites pas j'essayerai de me rendre disponible si tu veux.

Écrit par : Cedric | 13/10/2009

Très BIEN ! Un record ça ne peut être que positif. Récupères bien.

Écrit par : ErycC | 13/10/2009

Merci @ tous. Je sais que c'est bien, que j'ai battu mon record et tout et tout.
Mais c'est juste que je suis déçue de ne pas avoir atteint mon objectif...

Valérie : c'est vraie que de mon récit, il n'en ressort aucun plaisir, j'aurai pu parler des groupes musicaux, des princesses holandaises avec qui j'ai fait une partie du chemin, de mes amis qui étaient contents, de ... mais cela ne collait pas avec mon état d'esprit.

Cédric : je ne voudrais pas te faire rater Koh-Lanta!

Écrit par : Rasmette | 13/10/2009

Les commentaires sont fermés.