Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2009

A quoi pensez vous?

Hier en courant, je réfléchissait à quoi je penses quand je courre. En fait cela se décompose en plusieurs parties :

- au début, je penses à ma journée : à ce que j'ai fait, à ce que je vais faire, aux problèmes que j'ai pu rencontrer

- après une vingtaine de minutes, tout cela s'éloigne et je ne pense plus à rien : je mets le cerveau sur pause

- après une quarantaine de minutes ou quand cela devient dur, je me mets à compter. Je regarde mon chrono pour avoir un repère et je décompte les secondes jusqu'à la prochaine minute, et je recommence, encore et encore. De temps en temps, je regarde le chrono pour me recaler parce que forcément mon décompte n'est pas des plus précis.

Des fois je compte d'autres choses : quand je pars pour une durée bien précise, je fais des avancement : j'ai fait 1/10, puis 1/9, puis 1/8. Cela se complique quand j'arrive au 1/7, trop dur la table de 7. Mais après avoir passé la moitié, je ne compte que les minutes restantes. Fini les fractions. Mais je continue toujours de compter les secondes.

Et pour compter les secondes, hier je me suis appliquée à voir sur quelle base. Respiration? Foulées? A priori, se serait plutôt sur les foulées : 1 seconde toutes les 4 foulées (avec un appui sur la jambe gauche, toujours)!

Quand je courre en footing, je suis toujours en retard dans mon décompte, quand je suis au seuil, je suis toujours en avance. Logique en somme!

calculatrice.jpgPas de commentaires désobligeant, c'est pas ma faute si j'ai fait des études scientifiques. Si j'avais fait des lettres, peut-être que je réciterais des poêmes...

Mais vous vous pensez à quoi?

Commentaires

C'est marrant j'ai l'intention de faire exactement le même billet!
Je pense à pleins de choses différentes quand je cours, tout dépend de mon humeur.
Le soir, il m'arrive de me remémorer ma journée, les problèmes que j'ai pu avoir au boulot.
Je pense aussi souvent à mon blog, au prochain billet que je pourrais rédiger. Et quand vraiment je déguste, je me demande ce que je fais là et pourquoi je me fais chier à courir ;-).

Écrit par : cuoresportivo | 29/05/2009

Les grands esprits se rencontrent!!

Écrit par : Rasmette | 29/05/2009

la course a pied,est le sport individuel par excellence,donc on est face a soi...
ce qui est sur,c'est que je décompresse complètement !
mes pensées sont diverses:ma vie de famille,au blog,comment je vais rédiger le billet,mais surtout a la technique de course,respiration,pose du pied,et motivation:"les autres y arrivent pourquoi pas toi !!!!"

Écrit par : stef | 30/05/2009

sujet fort intéressant ...
en fait ça dépend du type de séance , si il faut faire attention à la FC , au temps , aux sensations je ne pense qu'à ça dans ces moments là , mais si c'est une sortie longue alors là bonjour la machine à penser .... je pense à tout , à ma chérie , à moi , mon boulot , mes amis , mes objectifs , ce qui a pu se passer la journée etc etc

Écrit par : riri | 30/05/2009

quand je fais une sortie de récup, ou tranquille, je pense à un tas de choses.
de tout, de rien, et même d'autres choses. mais toujours avec un oeil sur le chrono.
par contre, quand je suis sur une sortie rapide, avec un objectif chrono, vma, seuil, fc,
je ne pense qu'à une seule chose, mon objectif. et à chaque pression sur mon chrono, je calcule sans cesse mon temps final à la seconde.
je calcule également mon allure, sur ma prochaine course, par rapport à l'allure présente.

je pense que nous sommes tous pareil non!

Écrit par : Bruno | 30/05/2009

Bon, moi en ce moment, rien de bien original, tout en courant, je me dis "pourvu que cette douleur au mollet droit ne se réveille pas"
Je vous l'avez dit, rien de bien original. ;)

Écrit par : Pascal | 30/05/2009

C'est un vaste et intéressant sujet...
Cela va dépendre de plein de choses: le type de séance, avec ou sans musique, le temps, le moral, la motivation... Mais surtout je crois que la càp est une des rares activités qui me sort du quotidien, me met dans une bulle et me permet de penser!
Le summum: en sortie longue, après les 30/40 premières minutes de course, lorsque le corps est chaud, la foulée réglée et la fc stabilisée. Là, je mets sur pilote automatique et mes pensées s'envolent, mon esprit vagabonde sans but... Le pied!!!

Écrit par : Racoon | 30/05/2009

Salut!je peux encore répondre?
Je me concentre sur mon chrono et ma FC si je fais une séance , je veille aussi à ma foulée (bras et jambes)
Pour le footing simple(récup par exemple) j'écoute ma musique à donf!!

J'aime courir seule je suis comme dans *une bulle* coupé du monde et ça me va bien!

à+

Écrit par : candice74 | 31/05/2009

Salut !
Au début, je me focalise sur mes sensations. Je vérifie si j' ai des douleurs particulières ou pas de facon à savoir si je dois changer ma sortie (type et/ou durée). Ensuite j' observe généralement ce qu' il se passe autour de moi. Je cours souvent dans des parcs alors je cherche des amis animaux. Au km ma montre va émettre un signal et je vais vérifier ma vitesse et ma FC. Et c' est reparti pour le cycle ! C' est ce que j' ai dans ma tête en général.

Écrit par : ErycC | 02/06/2009

Les commentaires sont fermés.